Avant-Première de "Selon Charlie"

Publié le

Benoît Poelvoorde et Nicole Garcia (réalisatrice) sur le tournage. Mars Distribution
Benoit Poelvoerde et Nicole Garcia sur le tournage
Lire Ma critique du film...

Avant-première de "Selon Charlie" au cinéma "L'Arlequin" à Paris ce dimanche matin à 11 heures et débat après le film...
Revue de détail...


AVANT la projection...

Nicole Garcia, élégance discrète dans une robe de drap noir ceinturée de vernis noir, gilet en cashemere beige, petite frange juvénile et voix rauque inimitable "comme au cinéma", présente le film en répondant à quelques questions préalables de Claude-Jean Philippe, puis assiste ensuite à la projection.

REP/Présentation du film. Nicole Garcia parle de la génèse de son scénario. Au départ de l'inspiration, une idée force : le regard est plus important que la parole et un projet sur deux hommes : celui qui est parti et celui qui est resté avec le regard du second sur le premier quand il revient, comme une image de western. Nicole Garcia travaillant ensuite avec deux scénaristes dont son fils Frédéric Bélier-Garcia et Jacques Fieschi (on verra en novembre son premier film "La Californie": lire ma critique sur le film...), ce tandem lui suggère d'élargir le champ des personnages... Elle accepte volontiers, consciente qu'elle a déjà traité le thème de la culpabilité et du secret dans des films précédents ("Le Fils préferé", "L'Adversaire" ). En résulte un film choral à sept personnages et c'est ensuite autour de la chronique de ces histoires individuelles que quelque chose de commun émergera.

Avis du BLOG. On verra dans le film que le noyau initial du projet perdure et que cet affrontement entre les deux hommes (voire entre les deux destinées d'un même homme.... je développerai dans ma critique du film en ligne demain matin au plus tard sur le blog... ), cette relation fusionnelle entre le brillant prof de fac et le modeste prof de collège est le coeur obscur du film.

APRES la projection...



Jean-Pierre Bacri et Vincent Lindon rejoignent Nicole Garcia après le film pour un débat autour des questions des spectateurs dont certains ont des interrogations très pro comme cette question à propos du remontage du film après Cannes... On se souvient que l'accueil des journalistes après projection de presse le matin à Cannes en mai avait été glacé, les articles ou billets aussi, par exemple dans le blog d'Aurélien Ferenczi sur le site de Télérama.fr...
QUestion. Le film aurait été remonté depuis sa présentation à Cannes, vrai ou faux et pourquoi?

REPonse. Nicole Garcia répond avec une certaine réticence qu'on a coupé vraiment une seule scène des on film, en revanche, on a remonté certaines scènes pour se recentrer sur les interactions entre les 7 personnages, précisant que ni son producteur ni autre ne le lui ont d'ailleurs demandé.

QU. Seconde question qui semble avoir déjà fait l'objet d'un débat au sein de l'équipe : le titre "Selon Charlie", pourquoi ce titre alors que Charlie, l'enfant est peu présent?

REP. Nicole Garcia plaisante que JP Bacri l'a enjointe pendant le tournage de trouver un autre titre!! Elle avait en échange une phrase de Shakespeare dans "Henri VIII" : "demain dans la bataille grâce à moi", puis elle a conservé "Selon Charlie".

Avis du BLOG. L'auteur de ce blog aime beaucoup ce titre... Pourquoi chercher à tout prix de la rationnalité immédiate dans un titre? D'autant que Charlie, l'enfant, est une sorte d'homme originel commun à tous les personnages masculins, agissant en moteur vital de tous les autres. D'autant qu'on le retient ce titre... l'important c'est d'interpeller les gens, pas de faire une thèse avec titre pour l'annuaire thématique, quand Virginie Despentes appelle son film "Baise-moi", on lui demande pourquoi???

QU. A Jean-Pierre Bacri : une remarque plus qu'une question : on sent le plaisir, voire la jubilation qu'il a eu à interpréter ce rôle... s'en est-il rendu compte en lisant le scénario?

REP. JPB a aimé les possibilités du rôle de pouvoir se comporter différemment dans des situations différentes, il l'avait compris en lisant le scénar car il n'en reçoit pas souvent dans un registre de posssibilités de jeu aussi large...

Avis du BLOG. JPB est assez génial dans ce rôle, tour à tour désopilant et émouvant, fanfaron et fragile, borné et humain, un vrai bonheur que la salle a semblé apprécier quand il apparaît sur l'écran...

QU. A Vincent Lindon à qui on demande de parler de son personnage... (JPB, lui, ne tient pas à en parler)

REP. Vincent Lindon, tout bronzé de neuf mais toujours introverti tendance bégayant, timide et détestant se voir à l'écran, avoue que c'est la première fois de sa carrière qu'il parle d'un personnage mais il dit ça après s'être surpris à s'entendre en parler... (Il n'est pas typiquement nicolegarcien cet homme???) L'acteur dit qu'il n'existait pas comme rôle, qu'on l'a ajouté ensuite comme le père de Charlie, qu'il est content d'être en quelque sorte presque absent de l'écran, il "passe" avec quelques répliques de temps en temps... Un rôle qui trouve son énergie dans la frustration...

QU. Sur la place des femmes dans le film : apparemment au second plan, elles jouent un rôle primordial. Un intervenante n'ayant même été frappée que par les femmes et l'enfant...

REP. Nicole Garcia répond qu'elle en a été étonné elle-même, que c'est en effet les femmes qui vont sauver les hommes dans le film.

Avis du BLOG. Pour ma part, je trouve les femmes autant castratrices que consolatrices dans ce film (comme dans la vie?) mais c'est vrai qu'elles "portent la culotte" backstage avec leur présence intermittente sur l'écran et leur absence de maquillage qui les dissimule encore...

QU. Des questions qui n'en sont pas vraiment mais plutôt des appréciations de la part des participants : plusieurs personnes trouvent le film compliqué et une seule le trouve complexe, lol!
(Seraient-ce les mêmes qui demandent pourquoi le titre avec Charlie?)

REP. Je n'ai aucun souvenir de la réponse à ces remarques, sorry...



BLOG/Conclusion.
Nicole Garcia est-elle la cinéaste des hommes comme on le prétend ou a-t-elle du masculin en elle qui lui permet de compatir mieux qu'une autre? Elle le dit elle-même "Charlie, c'est moi"... Notons qu'avec "Place Vendôme", un rôle écrit pour Catherine Deneuve, elle a signé, à mon avis, son plus beau film...

EuropaCorp Distribution


On retrouvera Nicole Garcia dans l'actualité dont la presse pour la sortie officielle du film (le 23 aout) et comme présidente du jury du festival de Deauville du 1er au 10 septembre... Elle tournera en tant qu'actrice dans le second film de Jacques Fieschi, un des deux scénaristes "Selon Charlie".

J'ai essayé l'appareil photo de mon nouveau téléphone mobile, c'est tellement flou comme résultat que ça pourra peut-être me servir comme pièce au dossier pour protester... encore une bonne affaire chez Bouygues Telecom...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Merci beaucoup pour ce site et toutes les informations qu’il regorge. Je le trouve très intéressant et je le conseille à tous !
Bonne continuation à vous. Amicalement
Répondre