CinéQuin sur Paris-Première

Publié le

Dans la série des rescapés de "RDRG", l'excellentissime et regretté "JT de la culture" de Paris-Première, comme l'avait appelé son créateur, Thierry Ardisson, on a déjà parlé de l'émission cinéma de Frédéric Beigbeider "Le Cercle" sur Canal Plus..

Aujourd'hui, comme tous les mercredis dorénavant, c'est le tour de la vraie spécialiste du cinéma révélée sur "RDRG" : Elisabeth Quin avec "CinéQuin" d'inaugurer une nouvelle émission sur Paris Première (à vrai dire, la première était mercredi dernier). J'avais donc programmé mon magnétoscope pour une durée de 1h30 et vous savez quoi? L'émission dure environ 7 mn... C'est vraiment dommage d'engager cette brillante chroniqueuse pour lui compter le temps...
Dans cette mini-émission, Elisabeth Quin parle depuis la rue dans le genre reportage. Au programme, sa déception sur "Romanzo criminale", le renouveau mille fois annoncé du cinéma italien à propos duquel elle dit avec son anti-langue de bois et son sens de la formule choc "...fastidieux, complaisant, qui enchâine les scènes de violence... de la pornographie au sens du mot... un mélo rédempteur", et de lui opposer le modèle du genre : "Les Affranchis" de Scorsese.
A part ça, une interview de Dennis Hopper à propos de son expo à Paris qu'Elisabeth Quin est allé firmer elle-même à LA... On voit le comédien culte s'amuser de ce qu'"Easy rider" fut à l'affiche 20 ans durant en France... Et dire sans chichis que c'est dans des périodes où il n'avait pas de boulot qu'il en a profité pour mettre à exécution des projets artistiques.
On est naturellement frustré que l'émission stoppe si rapidement, sur FR2, Isabelle Giordano n'est programmée qu'une fois par moi... On comprend la mutlipliacations des blogs ciné...

Sur Paris-Première : le mercredi à 20h05, rediff non assurée le samedi matin.


Publié dans AuTOUR DU Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

voyance serieuse gratuite par mail 10/02/2017 16:48

Merci pour tout ce travail que cela représente et pour tout le plaisir que j’y trouve