Trois Films d'"Un Certain regard" Cannes 2006

Publié le

De temps en temps, il y a quelque avantage à se mouvoir dans la pollution et le stress parisiens : par exemple, la reprise de toute la sélection "Un Certain regard" de Cannes 2006 au cinéma Reflet Médicis à Paris du 31 mai au 6 juin. Comme, aux même dates, "La Quinzaine du réalisateur" est programmée au Cinéma des cinéastes, avec également toute la sélection des Cannes 2006, on ne sait plus si on préfère la rive gauche ou la rive droite... Je m'en suis donc allée voir une triplette de films de la sélection "Un Certain regard" dont le prix a été attribué au film argentin "Hamaca Paraguaya". (celui de "La Quinzaine des réalisateurs" pour "Bug" de Friedkin). D'abord, "La Californie" de Jacques Fieschi qui va sûrement être un succès mérité lors de sa sortie.Ensuite, "Meurtrières" de Patrick Grandperret, lauréat du prix spécial du jury, qui, personnellement, m'a assommée et je ne serai sans doute pas la seule... Enfin, "Le Feu sous la peau", film australien qui m'a convaincue avec quelques réserves.

Mylène Demongeot et Nathalie Baye. Mars Distribution

"La Californie" de Jacques Fieschi avec Nathalie Baye, Mylène Demongeot, Roschdy Zem et Ludivine Sagnier.

Portrait d'une séductrice vieillissante à la Vivien Leigh avec Nathalie Baye exceptionnelle et le retour de Mylène Demongeot dans le rôle de la meilleure amie souffre-douleur. Une milliardaire paye la compagnie d'un cercle interlope qui squatte sa villa sur les hauteurs de Cannes. Une atmostphère de roman noir d'après un roman de Simenon.

Hande Kodja et Céline Sallette. Pan Européenne Edition

"Meurtrières" de Patrick Grandperret avec Hande Kodja et Céline Sallette.

La dérive meurtrière de deux adolescentes paumées qu'on nous présente comme "juste un peu fragiles" dans un film dédié à Pialat avec l'idée de Pialat que s'en fait le réalisateur. Une ambiance sinistre dès la première image avec pluie de tuiles en raffale et mauvais sentiments à la pelle...

"Le Feu sous la peau" ("Suburban Mayhem") de Paul Goldman. Avec Emily Barclay et Michael Dorman.

Une déclinaison trash et rock de "Prête à tout" de Gus Van Sant, tendance Quentin Tarentino. Pour l'amour de son frère assassin en prison, une soeur, mère célibataire, droguée, amorale et délinquante, manipule tous les hommes du comté qu'elle entraîne dans un trip meurtrier.

Liste de mes critiques de films présentés à Cannes

Hors compétition : dans CinéActuel 2006/2...

The Da Vinci code

compétition officielle : dans CinéActuel 2006/2...

Volver

Le Caïman

Marie-Antoinette

La Raison du plus faible

Un Certain regard et la Quinzaine des réalisateurs : dans CinAvant-Première...

La Californie

Luxury car

Dans Paris





Publié dans Cannes 2006

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article